Are you a jerk?

Money (CC-By-Sa 401K)Le nouveau Humble Bundle est sorti ! Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un pack de jeux indépendants en vente pour une durée limitée au prix que vous voulez (pas gratuit), avec un jeu bonus si vous donnez plus que le prix moyen (petite carotte pour faire monter les achats).

Les jeux ne sont pas libres la plupart du temps (dommage), mais ils sont multiplateformes et sans DRM, ce qui n’est déjà pas si mal. Bref, un bon concept, j’avais personnellement acheté le premier spécial Android (avec World of Goo, Anomaly ou encore Osmos, 3 excellents titres).

Seulement voilà, j’ai un peu tiqué en visionnant la nouvelle bande-annonce : vers 1min30, le sympathique personnage qui nous présente le pack nous explique un concept intéressant…

You pay whatever you want. You can pay a lot or you can pay a very little. But if you pay a little then you’re a big jerk ’cause it goes to benefit charity.

Si je résume, nous pouvons payer très peu (0€ est exclu donc le minimum doit être à 0,01€ j’imagine) mais dans ce cas, nous sommes des « gros cons ». Alors certes, la présentation du pack se veut assez humoristique et ironique (la petite blague sur Linux peut confirmer ça), mais même dit sur le ton de la plaisanterie, ça me dérange un tout petit peu.

Pour moi, cela dénature complétement le concept : si on met en place un système « pay what you want », il faut accepter que certains donnent peu, voire très peu. C’est le jeu. La carotte du jeu supplémentaire si on donne plus que la moyenne est sympa, c’est une petite motivation pour donner plus.

Par contre, dénigrer ceux qui donnent peu, je trouve ça idiot. Si les créateurs du Humble Bundle considèrent que les gens qui donnent peu sont des cons, alors pourquoi ne pas mettre un prix minimum ? Ce serait plus honnête. Là, on donne dans le chantage affectif (avec le petit couplet sur les bonnes œuvres), ce qui est pire, à mon sens.

Ça donne l’impression que le Humble Bundle n’utilise ce concept que pour la bonne pub et la bonne image que ça lui donne (attention je ne dis pas que c’est le cas, je dis que c’est l’impression que ça me donne). Un côté un peu faux-cul.

Ça me rappelle ces entreprises qui veulent faire branchouilles en n’imposant pas d’horaire à ses salariés. Résultat ? Celui qui part tôt est regardé de travers par ses collègues. La pression sociale devient plus écrasante que les horaires imposés et les salariés finissent par rester plus longtemps que s’ils avaient des horaires !

Futé non ? Oui, mais ce sont des méthodes détestables. Si on ne me donne pas d’horaire, alors il n’y a pas d’horaire, point. Si on me dit que je fixe le prix que je veux, alors je fixe le prix que je veux, point. Et je vais même plus loin : je préfère qu’on me dise « c’est X euros » plutôt que « c’est ce que tu veux, mais attention si tu donnes peu t’es un con ». Au moins c’est honnête, on ne fait pas les faux-culs en remplaçant une obligation concrète par un obligation morale déguisée.

Si je me permets de critiquer ce point, c’est que je suis moi-même concerné. Et pour ma part, les choses sont claires : vous pouvez acheter mes bouquins ou me faire un don si vous voulez soutenir mes œuvres sous licence libre (enfin pour le moment vous ne pouvez pas me faire de don mais si l’envie vous en vient, faites-en donc un à Framasoft). Je serais très heureux et vous en serais très reconnaissant si vous le faites. Mais ça ne fait pas de vous quelqu’un de meilleur.

Et celui qui va lire le Geektionnerd en long en large et en travers sans jamais rien donner ou acheter, il ne vaut pas moins que vous. Ce n’est pas un con ou un égoïste. Vous avez choisi de soutenir financièrement, lui non. Peut-être le soutient-il d’autres manières ? Il n’y a pas que l’argent qui aide (vous aidez rien qu’en en parlant autour de vous, par exemple). Et quand bien même n’aiderait-il pas du tout, ce n’est pas grave. C’est ça la culture libre, c’est aussi la liberté de pouvoir en profiter sans contrepartie.

J’insiste sur ce point, car c’est une petite dérive qui apparaît régulièrement dans les cultures libres et alternatives : on veut faire les gars ouverts en proposant des concepts cools, mais on tire la tronche dès que quelqu’un en profite.

Un don motivé par une pression sociale, ce n’est plus un don, c’est une taxe sur la bonne conscience, c’est s’acheter un capital sympathie.

(Bon, je sais, j’ai un peu dévié du sujet car le Humble Bundle ne se revendique pas « libre » ou autre, mais je trouvais que le sujet méritait un peu plus de développement que 4 petits tweets. Et je le répète, c’est une petite critique en passant sur une phrase un peu maladroite. Ça n’enlève rien à la qualité des Humble Bundles et au bon esprit qu’il y a derrière – si les jeux vous tentent, achetez-les, ce sont des valeurs sures🙂 )

Crédit photo : Money (CC-By-Sa 401K)

3 réflexions au sujet de « Are you a jerk? »

  1. Je réitère ce que j’ai dit sur Tweeter, vu que je ne pense pas que tu suives ton compte : Regarde tous les trailers des précédents Humble Indie Bundle, et tu verras qu’ils font beaucoup dans le 2nd degré. Je pense vraiment qu’il ne faille pas les prendre au mot, c’est une petite équipe qui gagne déjà pas mal d’argent et de sympathie du public sans avoir besoin de dire ça.

    1. J’avais vu ton tweet, d’où ma précision sur l’aspect humoristique de la bande-annonce. Même dit avec humour, je trouve ça bof.

  2. Jerk = « Enfoiré » plutot que « Con ». C’est pas une question d’idiotie, mais de radinerie. Enfin, XXe degré.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s