Les dessous de GKND

GKND 123-4 (CC-By-Sa Simon Giraudot)GKND est la série d’aventures dérivée du Geektionnerd. Elle raconte les aventures des 3 personnages récurrents du blog, le Geek, le Nerd et la Geekette, tous 3 étudiants en école d’informatique à Grenoble. Voici quelques faits et anecdotes sur GKND, certains peut-être connus, d’autres moins :

  • La série comporte 3 tomes, chacun faisant plus ou moins 45 pages composées de 3 dessins chacune. Un quatrième tome est en cours d’écriture.
  • Chaque début de publication de tome est espacé d’environ 8 mois (le prochain a un peu de retard).
  • Dans leurs versions numériques, les pages sont agrémentées d’un fond coloré qui parcourt toutes les teintes de l’arc-en-ciel en variant légèrement à chaque page.
  • Chaque tome a une couverture d’une couleur différente. Le prochain sera jaune ou orange. Pour les suivants, il faudra jouer sur les nuances…
  • GKND est un rétroacronyme pour « a story about Geeks, Kilobytes, Nerds and Debugging » à l’image du DVD D.A.F.T de Daft Punk. GKND était à la base le diminutif de GeeKtioNerD que j’utilisais (et que j’utilise toujours) pour sauvegarder les propriétés de mon outil de dessin dans Inkscape.
  • Les personnages n’ont pas de nom, parce qu’ils n’en avaient jamais eu besoin sur le blog. Du coup, je suis obligé de ruser sur la façon d’écrire les dialogues (les personnages ne peuvent pas s’interpeler, par exemple). Je regrette un peu ce choix aujourd’hui qui est parfois compliqué à mettre en œuvre, mais ça n’aurait pas de sens de changer maintenant (et ça fait partie des originalités de la série, après tout).
  • Les scenarii sont écrits avant le début de la publi (sous forme de bêtes fichiers-texte). La réalisation est par contre faite « en direct » (une page réalisée par jour).
  • Les versions papier éditées par Framabook demandent une refonte des originaux : suppression des fonds colorés, des signatures à chaque page (sauf sur la dernière), ajout de marges blanches sur les côtés et export des fichiers vectoriels en très haute résolution. La couverture doit également être refaite avec l’arrière et la tranche (dont la largeur est calculée par rapport au nombre de pages).
  • À l’heure actuelle, moins de 200 T1 ont été vendus, une centaine de T2 et une cinquantaine de T3 (chaque sortie boostant les ventes des tomes précédents). À 1€ de royalties par exemplaire (sachant que les ventes données s’étalent sur plus d’un an), vous admettrez que je suis loin de m’en faire un SMIC (bon je ne vis pas de ça donc tout va bien). Mais c’est déjà une belle victoire d’arriver à vendre des bouquins dont la version électronique est gratuite…
  • La publication du tome 4 devait commencer en juin. Suite à un petit retard de ma part dans l’écriture du scénario (pour les mêmes raisons qui m’ont poussé à interrompre le blog il y a quelques semaines), elle ne commencera probablement qu’en juillet.
  • À l’exception du tome 1, tous les tomes comportent une petite image « bonus » à la fin (non publiée sur le blog), en rapport avec un élément secondaire de l’intrigue.
  • Le GNU du risque avait pour titre provisoire Lost in rotation et pour Licence de la vie, c’était Stallman on the moon (mais les titres en français, c’est mieux non ? ;) )
  • Richard Stallman himself a déclaré aux RMLL 2011 au sujet du titre Le GNU du risque : « c’est pas un très bon jeu de mot ». Sacré Richard. J’ai hâte de voir ce qu’il dira de Licence de la vie.
  • L’histoire est plus ou moins autobiographique : le Geek me ressemble beaucoup (sauf physiquement). La colocation est par contre plutôt basée sur 2 amis à moi qui vivaient dans une coloc’ de ce style. La Geekette est bien sûr fictive :p
  • Les histoires se passent à Grenoble ou dans la région. Cela pourrait varier à l’avenir (d’autant que je n’habite plus moi-même à Grenoble).
  • Elles ont lieu respectivement en décembre 2010, février 2011 et juin 2011. L’intrigue du tome 4 commencera très peu de temps après la fin du tome 3.
  • L’histoire du tome 4 devait à la base être racontée dans le tome 2. Mais comme elle est relativement complexe, j’ai préféré me faire d’abord la main sur une histoire plus simple (week-end de ski). Le tome 3 a conclu l’histoire du tome 2 et le tome 4 va enfin voir cette histoire réalisée :)
  • Le tome 4 sera sans doute surprenant. J’ai essayé d’y mettre plus « d’aventure » sans pour autant sacrifier l’humour qui reste la force motrice de l’histoire.
  • À ce jour, j’ai écrit une trentaine de pages. Le tome sera peut-être un peu plus long que les autres, car je ne sais pas si je pourrai le terminer avec seulement 15 pages (et au passage, je ne sais pas encore vraiment comment il va se terminer :p).
  • J’ai pas mal hésité sur le titre, une fois de plus. Indice : celui retenu est une référence à un troll très courant sur Internet ;)
  • J’ai déjà en tête un synopsis pour le tome 5 et un titre qui déchire tout. J’ai aussi une vague idée de synopsis pour le tome 6 (mais bon c’est à creuser et j’ai le temps avant d’en arriver là…).

Voilà voilà. Et pour finir, vous savez ce que dit un mec qui veut partager ses œuvres en Creative Commons mais qui ne veut pas qu’on les modifie ?

J’ai qu’à Nd…

Quoi Richard ? T’as un commentaire à faire ?

Crédit photo : GKND 123-4 (CC-By-Sa Simon Giraudot)

8 réflexions sur “ Les dessous de GKND ”

  1. J’ai qu’à Nd…
    Bien trouvé :D

    Pas mal tout ça, et ça donne envie pour le tome 4 ! Hâte qu’il sorte !

    Je ne savais pas que cette BD était autobiographique. On notait quand même ton expérience personnelle par exemple avec la file d’attente du RU ou les amphis, mais c’est à ce point ?

    1. Ah non non, je me suis mal exprimé. Je parlais surtout des personnages et de leur situation (étudiants, etc.). Les histoires, c’est du 100% inventé bien entendu ;)
      (Changer le firmware d’un tram ? Ça va pas la tête ? :D)

  2. « La Geekette est bien sûr fictive :p » → Comment anéantir tous les espoirs des lecteurs :(
    Sinon, je ne savais pas que tu n’avais vendu que si peu de livre, sinon, j’aurais déjà acheter les mien ^^

  3. « La Geekette est bien sûr fictive. » Bon bah un jour faudra qu’on se rencontre pour que tu ais un vrai support d’inspiration, bon okay j’suis pas non plus une Geekette de compétition mais point trop n’en faut, ces messieurs se sentirait complexés et inférieurs s’ils n’avaient plus rien à nous expliquer, l’idée c’est de l’être juste assez pour comprendre leur langage et savoir quoi répondre. :)
    P.s: J’adore c’que tu fais et suis admirative; bonne continuation!

  4. - RMS et « Le GNU du risque » : j’aurais tendance a penser que sa reaction est due au fait que le titre associe GNU et risque, et que ca ne lui plait pas. De la meme maniere, l’emission de radio l’echo des gnous a un jour recu RMS (tiens d’ailleurs ca fait une bonne occasion de faire de la pub pour des gens que je connais ^^ ), et le fait que le generique de l’epoque parle de guider les auditeurs dans la jungle du libre ne lui a pas plu. Mais comme l’equipe comptait lui proposer d’enregister un nouveau generique, ca c’est transformé en : le libre n’est pas une jungle. http://chtinux.org/activites/echo_des_gnous_emission_de_radio

    – « La Geekette est bien sûr fictive :p » ah bon ? moi elle me fait un peu penser a la copine d’un des animateurs de l’emission susnommée ^^ enfin avec un caractere notablement different quand meme…

  5. Niveau titre, j’attends le Khil Bill, comme ça on y case ton amour débordant pour microsoft et un hommage posthume à trololo man.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s